Quelles pierres noires choisir ?

Quelles pierres noires choisir ?

Les pierres noires peuvent faire peur. A tort et à raison. Ce sont, en effet, autant des pierres de protection que des pierres de vérité. Mais, laquelle choisir ?

Comment s’y retrouver entre l’onyx et l’obsidienne, par exemple ?

Mais, pas que, car il y en a bien d’autres.  Certes, elles partagent toutes la même couleur noire, mais elles sont loin d’avoir la même origine et les mêmes emplois.

Par ailleurs, on les trouve souvent associées de préférence à certaines pierres plutôt qu’à d’autres. Alors prêt pour un voyage au pays des pierres  noires ?

 

Les pierres noires ne sont pas toujours noires

La famille des pierres noires se compose essentiellement de l’onyx, de l’obsidienne, de l’hématite, du jais, de la shungite et de la tourmaline noire. En principe, elles sont noires, mais pas toujours. Et elles peuvent avoir des caractéristiques minérales bien différentes les unes des autres.

L’onyx

Commençons par l’onyx. Simple l’onyx ? Pas vraiment. C’est que comme pour toutes les pierres noires, il y a plusieurs sortes d’onyx.  Cela dit, quelle est la composition de l’onyx et quelles sont ses caractéristiques minérales ?

L'onyx
L’onyx

L’onyx, c’est du dioxyde de silicium. Sa dureté est de 7 sur l’échelle de Mohs et sa densité est de 2,65. Mais, encore, Onyx, pourquoi ? Autrement dit, d’où vient le nom ? C’est un mot dérivé du mot grec onux qui signifie ongle.

 

L’onyx dans la mythologie

Quel est le rapport entre l’onyx et l’ongle ? Aucun, si ce n’est la mythologie. Au moins, dans un premier temps. En effet, ça renvoie à une vielle affaire entre la déesse Aphrodite et son fils Cupidon. Ce dernier, quelle idée, coupe les ongles de sa maman pendant qu’elle dort et emporte son « butin » vers l’Olympe.

Las, il le lâche en cours de route et ce sont les Moires qui le récupèrent. Les Moires, ce sont les divinités du Destin. Elles sont trois : Clotho, Lachésis et Atropos. Dans la mythologie romaine, on les appelle les Parques. Quoi qu’il en soit, les « rognures », ça ne leur plait pas, elles les transforment donc en pierres fines et voilà, l’onyx !

Des ongles noirs, donc ? Pas vraiment ! Là, il faut en revenir à l’attrait pour les calcédoines dans l’antiquité et notamment pour la calcédoine rose qui faisait penser à la couleur d’un ongle.

 

Prix de l’onyx et de l’obsidienne

Comme c’était une des couleurs les plus prisées à l’époque, que Chalcédoine était finalement plus une provenance qu’autre chose, le mot onyx s’est finalement imposée pour la désigner.

Cela dit, de nos jours, quand on parle d’onyx, c’est à une pierre noire qu’on pense. Et la principale préoccupation, c’est de savoir si on a affaire à de l’onyx ou à une obsidienne. C’est pas le même prix, ni le même usage.

Alors qu’un kilo d’onyx de bonne qualité se négocie autour de 68 euros, le même kilo d’obsidienne se négocie lui plutôt autour de 90 euros. Par ailleurs, si on peut trouver des tables en onyx, l’obsidienne est plutôt réservée à des objets décoratifs comme des statuettes.

 

L’obsidienne, la pierre du Mexique

Pas facile donc de différencier l’obsidienne de l’onyx. Le plus simple, c’est de les peser. A taille identique, la première est plus lourde que la seconde. Certes, mais on n’a pas toujours une balance sous la main. On peut aussi s’essayer à comparer l’une et l’autre à l’œil.

La plus opaque, c’est l’onyx, la plus brillante, la plus vitreuse, c’est l’obsidienne. Ceci expliquant peut-être cela, la dureté de l’obsidienne est inférieure à celle de l’onyx.

Que disent les experts :

Pour l’onyx, c’est un quartz polycristallin. Comme beaucoup de quartz polycristallins, l’onyx est zonée. Ces couches de quartz apparaissent à la lumière et à la loupe.

Pour l’obsidienne, c’est une structure cristalline amorphe. Son aspect est vitreux et elle est translucide à transparente de façon uniforme comme un verre ordinaire.

Pas sûr que ça aide vraiment. Mais bon !  D’une manière générale, à poids égal et à façonnage identique, une obsidienne vaut plus que de l’onyx. A noter enfin, que l’obsidienne est aussi connue comme étant la pierre du Mexique.

Avec le jade et l’ambre, l’obsidienne est, en effet :

Une des pierres les plus importantes dans les cultures pré-hispaniques et toltèques.

On en oublierait l’origine latine du mot obsidienne. Son nom viendrait, en effet, d’Obsius. C’est lui, selon Pline l’ancien, qui l’aurait répertoriée le premier, en Ethiopie. Les linguistes préfèrent le faire dériver du mot latin obsidio. Lequel signifie « assiéger ». Pourquoi pas. Après tout, longtemps on s’est servi de l’obsidienne pour faire des pointes de flèche ou de lance.

 

Les pierres noires autres que l’onyx et l’obsidienne

Elles sont beaucoup moins connues, mais elles valent le détour.

L’hématite

A commencer par l’hématite, également appelée pierre de sang. Elle fait partie de la famille des oxydes et des hydroxydes. Son nom vient de « haima » qui veut dire sang en grec. Pourquoi ? Parce que réduite en poudre, ou avec le temps, elle devient rouge. Bien utile la poudre d’hématite.

Les chamans du néolithique s’en servaient pour peindre leurs mammouths ou leurs aurochs au fond de leurs grottes sanctuaires. On en a de beaux spécimens à Lascaux. Plus proche de nous, si on peut dire, les belles égyptiennes du temps des pharaons se peignaient les lèvres avec.

Et tiens, pour finir et pour la petite histoire, il y en a plein sur la planète rouge. La planète rouge !? Mais, la planète Mars, bien sûr !

 

Le jais

Voilà une pierre noire qui n’est pas un minéral, mais une pierre organique. Comme l’ambre ou la nacre. Alors, d’où ça vient le jais :

Il est dû à une lente métamorphose d’un conifère préhistorique. Léger, mais d’une dureté de 3-4, très compact, il se laisse bien tailler et prend au polissage un éclat velouté.

« Last, but not the least » :

Il se consume facilement.

 

La shungite

Qui connaît la shungite ? C’est du carbone non cristallisé. Bonne réponse. Non, ce n’est pas du diamant noir. Sa dureté est comprise entre  3,5 et 4 et on la trouve principalement en Russie et au Kazakhstan. Où ça exactement en Russie ? Eh bien à Shunga, un village de Carélie, à 160 km de la Finlande, situé juste à côté de la mine.

Et ce n’est pas tout, le village en question, comme la mine d’ailleurs, est tout proche d’un immense lac, le lac Onéga, qui fait 16 fois la taille du lac Léman. Et comme les eaux de ce lac sont de très bonne qualité, on en a déduit que c’est dû aux propriétés bactéricides de la shungite.

Cela dit, on ne sait pas trop comment a été produite la shungite. Sa composition de base est  planctonique et ce serait une sorte de mélange intermédiaire, entre un véritable carbone et un minéral conventionnel, âgé de plus de 2 milliards d’années.

Bon, bon, quoi qu’il en soit, on peut aussi rêver au shunga japonais, autrement dit, aux différentes « images de printemps« , très en vogue pendant l’époque d’Edo. Mais, c’est s’éloigner sans doute beaucoup de la mystérieuse shungite.

 

La tourmaline noire ou schorl

Avec la tourmaline, on regagne des eaux plus familières. A noter, quand elle est noire, on l’appelle aussi « schorl ». Il s’agit d’un minéral qui appartient pleinement à la famille des silicates, un peu comme l’onyx. Plus exactement, la tourmaline noire est un silicate de bore, d’aluminium, de fer et de sodium. Sa dureté à 7 sur l’échelle de Mohs est tout à fait respectable et sa densité est de 3 à 3,2.

C’est une pierre très pratique pour lutter contre les effets des points géo-pathogènes tels que  les noeuds de Hartmann, le croisement des rivières souterraines, les cheminées cosmo-telluriques et les ondes électro-magnétiques.

Un point géopathogène, c’est un point où la végétation a du mal à pousser et où les animaux présentent des troubles immunitaires. De sorte que :

Les habitants d’une maison dont les zones de repos sont traversées par des points géopathogènes se plaignent souvent d’insomnie, d’irritabilité, de stress, de fatigue chronique, d’affaiblissement immunitaire, de décalcification osseuse, de perte de cheveux, de cauchemars, etc…

Bon, il est temps de voir ce qu’on peut faire avec une pierre noire.

 

A quoi ça sert des pierres noires ?

Certes toutes les pierres noires ne sont pas noires,  mais toutes rendent à peu près les mêmes services. Donc si on n’aime pas trop la couleur Noir, parce qu’on a tendance à ne voir que son côté négatif, on peut néanmoins en atténuer l’impression avec des pierres moins noires que noires. Quoi qu’il en soit, une pierre noire est à la fois une pierre de protection et une pierre de vérité.

Pierres noires de protection

D’une manière générale, les pierres noires protègent. De quoi ? De toutes les ondes ! Les mauvaises, bien sûr ! Ah, mais ça n’existe pas les mauvaises ondes. Peut-être, mais personne n’a vraiment envie de vivre sous une ligne à haute tension, d’avoir son oreiller posé sur son téléphone, etc.  Bref d’être exposé à des ondes électromagnétiques. On ne sait jamais.

Sans même parler des mauvaises ondes psychiques. Celles-là sont plus difficiles à percevoir. Mais, on imagine facilement que des personnes naturellement négatives finissent par avoir des influences néfastes sur leurs proches.

Quand on peut éviter d’être exposé à l’une ou l’autre de ces ondes, pas besoin de chercher un remède quelconque. Oui, mais quand, pour différentes raisons, on ne peut pas, alors une pierre noire, ça peut être utile. Dans ce cas, on se fie à la tradition, celle des spécialistes en lithothérapie de l’habitat et on se rue, en priorité, sur la tourmaline et l’obsidienne.

On place alors les pierres noires dans chaque coin de la maison ou sur les points d’émission des mauvaises ondes. Si c’est une personne, on s’arrange pour se mettre sous la protection d’une de ces pierres qu’on met sur soi ou dans les parages immédiats.

 

Pierres noires de vérité

Comme chacun sait, toutes les vérités ne sont pas toujours bonnes à savoir. Mais, elles aident à avancer et comme l’affirme un passionné à propos, par exemple, de l’obsidienne :

Pierre de vérité, l’obsidienne vous accompagne dans vos médiations en vous permettant d’approfondir vos introspections et d’accéder à de nouveaux plans de conscience.

On dit aussi que les pierres noires facilitent l’ancrage dans l’ici et le maintenant. Autrement dit, elles aident à se débarrasser des illusions.

 

Comment employer une pierre noire ?

Comment employer une pierre noire ?
Comment employer une pierre noire ?

Compte tenu des services qu’elles peuvent rendre, les pierres noires peuvent prendre bien des aspects selon l’usage qu’on veut privilégier. On a ainsi le choix entre des pierres brutes ou des pierres taillées de plus ou moins grande épaisseur.

Taillées elles font de beaux bijoux ou de beaux objets décoratifs. De ce point de vue, on peut l’associer à d’autres pierres. En général, on choisit des pierres de la même famille, mais de couleur différente. Cela dit, une pierre noire comme l’obsidienne et souvent associée à de la nacre.

 

La pierre noire, mère de toutes les pierres noires

Si on a un cadeau à offrir à une personne un peu trop anxieuse, née en novembre et du signe du scorpion ou du sagittaire, l’obsidienne noire est quasi le cadeau idéal. Les pierres de naissance, ça a du bon !

On en oublierait presque, la pierre noire, mère de toutes les pierres noires, celle qui est vénérée par les musulmans du monde entier et qui se trouve encastrée dans l’angle sud est de la Kaaba, au centre de la mosquée al-Hâram de La Mecque.

On ne connaît pas son origine, on sait seulement qu’elle était déjà considérée comme une pierre sacrée, autrement dit une bétyle, avant même que l’Islam ne soit l’Islam.

Vue par les innombrables pèlerins de la Oumma comme la Porte sacrée, par excellence, entre le monde visible et le monde invisible, la pierre noire de la Kaaba ne peut laisser personne indifférent. Un proverbe arabe, en forme de haiku, ne dit-il pas :

Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire. Dieu la voit.

Rate this post

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *