Signification couleur rose

Mais, Le Rose est la couleur douce et tendre par excellence. Elle nous aide à penser que la vie est belle.

C’est ainsi que Jean-Claude Gausse, spécialiste reconnu des couleurs, commence sa présentation de la couleur Rose.

Ne dit-on pas aussi qu’il nous arrive de voir la vie en rose ? Pour autant, le Rose n’est pas une couleur à proprement dit. Mais, il a acquis une véritable autonomie et il ne viendrait à l’idée de personne de dire « rouge pâle » au lieu de « rose ».

Couleur complexe, le Rose est aussi une couleur à significations multiples. Elle symbolise bien sûr la féminité, mais elle a investi avec la même force d’autres champs sémantiques, comme l’érotisme et la politique.

Au-delà de ces aspects culturels, le Rose, comme le bleu ou le rouge, a aussi des effets physiologiques, notamment sur le sommeil profond, et psychologiques, non négligeables.

Rose, Rouge pâle ou Incarnat ? Les synonymes de Rose

Le Rose ne fait pas partie des couleurs primaires. C’est une couleur chaude quelque part entre le Rouge et le blanc.

Comme l’indique Annie Mollard-Desfour :

Le champ chromatique du rose est assez vaste et n’est pas homogène. Le rose occupe un espace allant de la limite du rouge à celle du blanc, mais des débordements vers les couleurs voisine : le violet, l’orangé, le jaune, ne sont pas exceptionnels, dans les pâleurs, ou les nuances moyennes.

Le Rose peut ainsi recevoir de nombreux qualificatifs. Parmi les plus fréquemment utilisés, on note, par exemple :

  • Le Rose bonbon.
  • Rose nacré.
  • Le Rose fuschia ou fouchard.
  • Ou encore le Rose indien qui correspond à un Rose vif, dit aussi Rose shocking ou schiap .

Pour Sean Adams, célèbre designer, le profil colorimétrique du rose est CMJN 0-50-10-0, RVB 255-80-0, ou Pantone 183. Et si l’on estime que le rose a une longueur d’onde spécifique, celle-ci se situe entre 588 et 499 nm.

Couleur rose : Pantone 183
Couleur rose : Pantone 183

Cette incertitude chromatique fait que pendant longtemps, comme le souligne l’historien des couleurs, Michel Pastoureau, on disait couleur incarnat, c’est-à-dire couleur chair, plutôt que rose.

Le Rose, symbole lunaire de la féminité et de la petite enfance

Sur le plan symbolique, le Rose est étroitement associé à la féminité et à la petite enfance. La finesse de la rose et son côté éphémère n’est sans doute pas pour rien dans l’association entre le rose, la beauté, naturellement féminine, et la jeunesse.

Rose enfance

De là à passer à la petite enfance, il n’y a qu’un pas, d’autant plus facile à franchir que l’élément féminin y est primordial. Par tradition, les petites filles sont ainsi rapidement immergées dans un univers rose.

 

On peut souligner qu’il y a peu, les layettes qui étaient destinées aux filles étaient systématiquement des layettes roses.

Et en grandissant, il est presque certain qu’elles joueront, dans leur chambre rose, un jour, avec une poupée Barbie, dont la couleur est naturellement rose.

Plus tard, il y a de fortes chances qu’elles y lisent, à un moment ou à un autre, un petit roman de la bibliothèque rose.

Le Rose à joues

Le Rose, dans cette perspective, est l’affirmation d’une identité par le recours à une couleur difficilement utilisable de la même façon par l’élément masculin. Il en est ainsi du Rose à joues dont les femmes se servent au moment de se maquiller.

De ce fait, le rose est féminin et romantique, affectueux et intime, réfléchi et attentionné. Il atténue la passion physique du rouge en le remplaçant par une énergie douce et affectueuse.

Dans le même ordre d’idée, la couleur rose représente :

  • La compassion.
  • L’éducation et l’amour.
  • La tendresse et la gentillesse.
  • L’empathie et la sensibilité.

Le Rose, symbole de l’ingénuité, de la mièvrerie, voire de l’immaturité

Mais le Rose peut déraper. Il peut être le signe d’une certaine immaturité.

Le rose, de couleur négative, peut alors représenter un manque de volonté ou un manque de confiance en soi. Cela peut indiquer une nature trop émotionnelle et trop prudente.

C’est un peu ce qui est reproché, souvent à tort, aux nombreuses lectrices de la littérature à l’eau de rose.

Littérature à l’eau de rose

La structure de celle-ci est toujours la même. Un homme et une femme se rencontrent. Ils tombent amoureux l’un de l’autre, mais, hélas, pour toutes sortes de raisons leur amour est, de prime abord, impossible. Heureusement, tout s’arrange à la fin.

C’est une littérature de rêve qui remplit bien son rôle, celui de sublimer le quotidien et d’aider à mieux le vivre. De grands auteurs, comme Jane Austen, en son temps, ou plus proche de notre époque, Barbara Cartland, dite aussi l’impératrice rose, en ont fait un art consommé.

Que signifie le Rose en amour ? Eros, anagramme de Rose

Autre dérapage du Rose, celui qui mène aux plaisirs de la chair, à ses exubérances et parfois, à ses jeux interdits. Qui ne connaît ces vers faussement innocents de Pierre de Ronsard, écrits pour Cassandre, en 1545 :

Mignonne, allons voir si la rose/Qui ce matin avait déclose/Sa robe de pourpre au soleil/A point perdu cette vesprée/Les plis de sa robe pourprée/Et son teint au vôtre pareil.

Le rose devient ici plus intense, rose pourpré, car il y suggère la couleur et la forme du sexe féminin. Plus proche de nous, Marilyn Monroe fera sensation en 1962, à l’occasion du 45ème anniversaire de John Kennedy, en apparaissant sur la scène du Madison Square Garden, dans une robe fourreau couleur chair du couturier Jean-Louis Berthaud.

Les hommes préfèrent les blondes. Marylin Monroe en robe rose.
Film Les hommes préfèrent les blondes. Marylin Monroe en robe rose.

Rose couleur chair

La robe, en gaze de soie, parsemée de 2500 strass, aurait été cousue directement sur le corps de l’actrice qui ne portait aucun sous-vêtement. C’est là qu’elle chanta, d’une voie très sensuelle, son célèbre « Happy Birthday, Mister President ».

Trois mois plus tard, elle devait disparaître, après avoir absorbée, dit-on, une trop forte dose de barbituriques. La robe qui laissait voir le corps de l’actrice en transparence avait coûté, à l’époque, 12000$.

Elle a été vendue aux enchères, un première fois en 1999, pour 1,3 millions $. Elle vient de l’être, à nouveau en 2016, pour 4,8 millions $.

Le Rose, symbole d’une sexualité dévoyée ou jugée comme telle

L’affaire des ballets roses de 1959 en donne une bonne illustration. Cette affaire ne sera pas la seule de son genre par la suite.

D’où le fait que l’expression soit restée dans le vocabulaire. Elle renvoie aux parties fines organisées pour le Président de l’Assemblée Nationale de l’époque, André Le Troquer.

Les ballets roses

Des jeunes filles, mineures de 14 à 20 ans, « interprétaient » de soi-disant « chorégraphies ». D’où le nom donné à cette affaire. Elle impliqua de nombreuses personnalités du monde économique et politique .

André Le Troquer ne fut condamné qu’à 1 an de prison, avec sursis, et 3000 francs d’amende. Les juges tinrent compte de ses états de service et de son âge.

Mais certains de ses comparses furent condamnés jusqu’à 5 ans de prison ferme.  Le réalisateur Jean-Pierre Mocky en tira un film en 2005, sous le nom de Ballets écarlates. Dans un premier temps, le film fut censuré, avant d’être autorisé, mais sans sortie en salles.

La peste rose

La peste rose, c’est ainsi qu’est nommée à ses débuts l‘épidémie du Sida qui touche principalement les homosexuels. Ce n’est pas la première fois que les homosexuels sont ostracisés.

Les nazis les obligeaient à porter une étoile rose. Aujourd’hui, après avoir, un temps, revendiqué le Rose comme symbole de leur communauté, les Gays se sont ralliés à la couleur Arc-en-Ciel, pour souligner leur diversité et affirmer leur droit à leur orientation sexuelle.

Le Rose idéologique ou partisan

Une combinaison de rouge et de blanc, le rose contient le besoin d’action du rouge. C’est ce qui lui permet de réaliser le potentiel de réussite et de compréhension offert par le blanc.

C’est la passion et le pouvoir du rouge adouci avec la pureté, l’ouverture et la complétude du blanc. Plus le rose est profond, plus il y a de passion et d’énergie.

Est-ce à cela que pensaient les socialistes français lorsqu’ils ont adopté en 1971 leur nouveau logo la rose et le poing ?

En tout cas, les responsables de la communication du PS écrivaient à propos de leur logo en 1979 :

Notre emblème logo : il incarne à la fois la force et la douceur, le monde du travail et la qualité de vie, le dynamisme et l’innovation, la résolution à lutter et la volonté de changer la vie.

Le socialisme rose

Ce logo n’est sans doute pas pour rien dans les nombreux succès électoraux remportés par les socialistes après son adoption. A tel point que de nombreux partis socialistes étrangers l’adoptèrent également, de même que l’Internationale socialiste.

Et on ne peut manquer d’observer que sa disparition progressive à partir des années 90 s’est également accompagnée d’un délitement progressif du poids électoral du PS.

Aujourd’hui, dans toutes les infographies, la couleur rose est celle de la gauche modérée. Cette association n’est pas nouvelle.

Et quand avant 1914, la SFIO était dite rouge, le parti radical était considéré comme rose. Le PS n’a plus eu la force de changer la vie comme le signifiait son logo issu du congrès d’Epinay. Il  a ainsi rejoint progressivement  le courant séculaire d’une gauche centriste et tempérée.

Le Rose, une couleur qui apaise

Le rose réduit le rythme cardiaque, la pression sanguine et les pulsations. C’est une couleur tranquillisante qui sape votre énergie et réduit l’agressivité.

En disant cela, Alexander Schauss, Directeur de l’American Institute for Biosocial and Medical Research (AIBMR), fait notamment référence à une expérience. Celle qu’il a mené pour le Centre Correctionnel de la Marine Américaine, à la fin des années 70.

Il en a eu l’idée en prenant connaissance des travaux menés par Max Luscher.  On peut dire que ce dernier est le père de la psychologie des couleurs

Au cours de cette expérience, il a démontré que l’exposition de détenus agressifs, pendant 15 minutes, aux murs roses d’une cellule permettait de réduire leur agressivité pendant au moins 30 minutes après leur exposition.

Le Rose Baker-Miller

Ce rose a pris le nom de Baker-Miller Pink du nom des responsables du centre pénitentiaire qui ont accepté de faire l’expérience. Il est également répertorié sous le numéro P-618 Schauss Pink ou Drunk Tank Pink.

Compte tenu de ces effets, Jean-Gabriel Gausse, célèbre color designer, affirme l’avoir utilisé pour colorer les chambres de crise de l’hôpital Le Relais de l’association Sérena à Marseille.

Le bruit rose

C’est un autre aspect des effets physiologiques de la couleur rose. Car les couleurs en tant qu’ondes lumineuses peuvent aussi être qualifiées par leur fréquence.

Le bruit rose est un son plus profond et plus doux que le bruit blanc. Ce dernier, c’est celui qu’on entend quand une télévision est toujours allumée et qu’il n’y a plus de programme.

Elle ne montre plus alors qu’un écran blanc neigeux. Le bruit rose ressemble au bruit des vagues de l’océan, à celui de fortes pluies ou encore à celui d’un vent violent à travers les feuilles des arbres.

Cette sonorité naturelle est à la base de nombreux CD de relaxation.

On utilise le bruit rose de deux façons, soit pour faciliter le sommeil profond, soit pour couvrir le bruit de fond des acouphènes. On considère qu’au moins 10 % de la population doit faire face à des bourdonnements plus ou moins chroniques.

Variations de la couleur rose et nuances de Rose

La combinaison du rose avec d’autres couleurs plus sombres telles que le bleu foncé, le vert foncé, le noir ou le gris ajoute de la force et de la sophistication au rose.

  • Rose Blush : semblable à la couleur de la peau, c’est un rose très pâle utilisé pour accentuer le rose des joues.

 

  • Rose-Rose : c’est le vrai rose. Celui de l’amour universel et de l’unité. C’est un Rose mature, féminin et intuitif.

 

  • Rose saumoné : Il y a une touche d’orange dans le rose saumoné. Cela encourage le flirt et peut être un signe de l’amoureux timide. Tout le monde parle et ne joue pas.

 

  • Rose Orchidée : Il s’agit d’un rose lavande inhabituel qui se rapporte au non conventionnel et à l’individu qui fait ses propres affaires. C’est un Rose non conformiste.

 

  • Rose Fuchsia : Un mélange de rose foncé et de bleu, le fuchsia inspire confiance, assurance et maturité, un amour plus responsable et mieux contrôlé.

 

  • Hot Pink : Le rose chaud inspire un amour plus passionné, enjoué et sensuel. Il respire la chaleur et le bonheur et l’amour de la vie.

 

Sous ses airs innocents, voire mystiques, les Pères de l’Église n’ont-ils pas parlé de Rose mystique pour imager le mystère de l’Incarnation divine avec la Vierge Marie, le Rose chatoie de mille nuances.

De la plus claire, à la plus sombre. De la couleur la plus charnelle à la plus spirituelle.  Voie privilégiée de tous les rêves, le Rose n’en finit pas d’étonner.