Les couleurs éponymes

Les couleurs éponymes

Les couleurs qu’on appelle ici « éponymes » sont des couleurs dont le nom a été repris d’une personne ou d’une chose pour la nommer. Dite à proprement parler éponyme. Comme, par exemple, sur un autre registre. Pour bien comprendre ce qu’il faut entendre par éponyme, des mots communs tels que poubelle ou encore candide.

Dans le premier cas, le mot a été repris de l’ancien préfet de la Seine, Eugène Poubelle qui a imposé l’usage de la boîte à ordures. Et est donc l’éponyme de poubelle. Le second est repris du titre d’un roman à succès de Voltaire, Candide, et désigne toute personne ayant une conception de la vie comparable au personnage emblématique éponyme.

Par jeu, on peut, d’ailleurs, en trouver bien d’autres, qu’il s’agisse de mots ou d’expressions.  Pour ce qui est des couleurs, de ce point de vue, on peut citer, entre autres, les couleurs mauve, noisette, taupe, moutarde, lin, glauque ou écru.

 

Définition de la couleur « éponyme » mauve

Le nom de la couleur mauve vient de la fleur éponyme, la mauve, dite aussi la grande mauve. Vivace, robuste, estivale, elle est très fréquente dans les zones tempérées au bord des chemins, des clôtures et des vieux murs.

Définition de la couleur "éponyme" mauve
Définition de la couleur « éponyme » mauve

De 2 à 3 cm de diamètre, la fleur surplombe une tige de 30 à 120 cm. Elle se compose de :

5 pétales rose-pourpre, décorés de 3 stries ramifiées plus foncés, en forme de cœur, échancrés au sommet, séparés jusqu’à leur base.

C’est une plante médicinale, connue depuis la plus haute antiquité, riche en mucilages, et pour cette raison, utile pratiquement à tout. On la consomme en infusion, en salade ou en soupe.

Sur un autre plan, celui de la lithothérapie, on peut aussi la rapprocher de l’améthyste, pierre de naissance de février.

A ne pas confondre, cependant, avec d’autres fleurs, très proches, telles que l’althéa, l’hibiscus ou la rose trémière.

La couleur mauve est une couleur largement employée pour l’habillement et la décoration intérieure. Ou pour signifier l’appartenance à un mouvement féministe.  A noter que dans certaines régions, comme le Québec ou la Belgique, on utilise plutôt le terme de mauve à la place du mot violet.

Ajoutons, enfin, que le mauve se décline en plusieurs nuances dont les principales sont le mauve clair, le mauve pâle et le mauve foncé.

Signification de la couleur mauve

 

Couleur noisette

La couleur noisette tire son nom du fruit éponyme du noisetier. Ce fruit est composé d’un involucre foliacé, d’un péricarpe ligneux indéhiscent, ou coquille, et d’une amande. C’est essentiellement la couleur de la coquille qui donne son nom à la couleur du même nom. Et cela, semble-t-il, depuis la fin du 18ème siècle.

Couleur noisette
Couleur noisette

Le nom de cette couleur s’emploie principalement en cosmétique, en décoration et dans le domaine de la mode. A noter que les révolutionnaires de 1789 y ont eu brièvement recours pour baptiser du nom de noisette, le 22ème jour du mois fructidor.

Pour ce qui concerne la décoration, le nuancier RAL la répertorie sous le numéro 8011 « Brun noisette », alors que le nuancier Pantone la répertorie sous le numéro 14-1315 « Hazelnut ». La teinte du premier est plus foncée que la teinte du second.

Enfin, on emploie couramment le mot noisette pour qualifier des yeux ou des cheveux.

Signification de la couleur noisette

 

Pourquoi couleur « éponyme » taupe ?

La couleur taupe est une teinte grise tirant sur le marron ou le beige. Lesquels font partie de la même gamme des bruns. Elle peut avoir plusieurs nuances comme la couleur taupe grisée, la couleur taupe sable ou la couleur taupe rose. Populaire principalement depuis les années 40, elle doit son succès à son côté intemporel, discret et beaucoup plus chaleureux que le gris.

Pourquoi couleur "éponyme" taupe ?
Pourquoi couleur « éponyme » taupe ?

Par ailleurs, la couleur taupe se marie facilement avec d’autres couleurs et peut s’utiliser dans un grand nombre d’univers. Vestimentaire, cosmétique ou décoration. Au fond, son emploi est bien à l’image du petit animal éponyme, la taupe, qui lui a donné son nom.

En effet, la taupe est un petit animal très industrieux qu’on retrouve dans la plupart des jardins. Des bosses dont il les parsème, vient peut-être le mot « bosser ».

 

C’est quoi exactement une couleur moutarde ?

La couleur moutarde correspond à une couleur ocre-jaune. Ou encore, jaune assombri. Si on la qualifie, plus simplement, de couleur moutarde, c’est par référence à la couleur de la moutarde culinaire. Sous cette forme, sa première utilisation remonterait au début du 17ème siècle.

C'est quoi exactement une couleur moutarde ?
C’est quoi exactement une couleur moutarde ?

Cela dit, la couleur moutarde est une couleur standard dans le domaine de la mode et elle en suit les hauts et les bas. Après avoir été à la mode dans le milieu des années 30, la couleur moutarde retrouve les faveurs des grands couturiers au tournant des années 2010.

Côté peinture, on peut noter que la couleur moutarde a été une couleur fréquemment utilisée par des peintres comme William Turner ou Kees Van Dongen.

Signification couleur moutarde

 

Origine de la couleur glauque

Quand on parle de quelque chose de glauque, on imagine, en général, quelque chose de malsain, de sordide ou de sinistre. On est loin d’une couleur et on a du mal à la rapporter à un objet particulier.

Or, cette acception du mot glauque est récente. On peut même la dater des années 1980. Le mot est alors fréquemment utilisé, surtout par les journalistes, pour décrire à la fois une lumière et une atmosphère. Celles propres à certains ateliers, hôpitaux ou prisons.  Avant cette date, le mot glauque n’avait pas une telle connotation.

En effet, à l’origine, le mot glauque définit un vert qui tire sur le bleu. Une couleur, en quelque sorte insondable, comme celle de la mer, notamment à la veille d’une tempête. Et, de fait, le mot glauque renvoie au nom éponyme de Glaucos qui est celui d’un fils du dieu de la mer Poséidon. Une connotation, d’ailleurs, d’autant plus positive que Glaucos aurait d’abord été un simple pêcheur avant de devenir une divinité.

Glauque : une couleur « éponyme » mythologique et mythique

Raison pour laquelle, les poètes de la Grèce ancienne, quand ils voulaient célébrer la beauté de la déesse Athéna parlaient de la déesse aux yeux pers ou glauques. Nourri de littérature classique, Chateaubriand s’est servi de l’expression pour qualifier les yeux de son père, quand il en parle dans ses Mémoires d’outre-tombe.

M. de Chateaubriand était grand et sec ; il avait le nez aquilin, les lèvres minces et pâles ; les yeux enfoncés, petits et pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares.

A partir de là, on aurait tort d’en déduire que Chateaubriand-fils avait une mauvaise opinion de Chateaubriand-père. En effet, ce dernier était habité, au contraire, par le souci de la grandeur de son nom. Et, on comprend mieux, dès lors, son rapprochement avec les yeux des lions et des anciens barbares. En l’occurrence, les hommes du Nord, les Normands, ou les Celtes.

Signification de la couleur glauque

 

Couleur écru

Clairement, la couleur écru dérive du tissu du même nom. Eponyme. Or qu’est-ce qu’un tissu écru ? C’est un tissu qui n’a été ni blanchi, ni teinté. Ni tout-à-fait blanc, ni tout-à-fait beige.

Couleur écru
Couleur écru

Toujours est-il qu’en matière de décoration, la couleur écru fait actuellement partie des couleurs tendance. Que ce soit partiellement, ou en « total look ». Le fait est que la couleur écru est le support idéal pour créer des atmosphères paisibles, zen et lumineuses.

En effet, subtile et délicate :

Elle est facile à utiliser sur les murs, à accessoiriser, elle révèle les matières et les formes. Et elle sublime les touches de couleur voisines.

Bref, avec la couleur écru, il est difficile de rater sa déco.

 

Couleur lin

Son nom vient de celui de la plante éponyme du même nom. Attention à ne pas confondre, le lin sert à fabriquer du tissu et ce tissu est écru avant d’être teint. Par conséquent, quand on parle de couleur lin, c’est, principalement, à la couleur de la fleur de lin à laquelle on pense.

La plante, de 25 cm à 60 cm de hauteur, fleurit entre juin et août et produit une fleur très délicate de couleur bleu clair, en forme d’entonnoir, et de 2 à 3 cm de diamètre. Ses feuilles, plus petites, sont d’un vert bleuté glauque.

Couleur lin
Couleur lin

D’un point de vue textile, l’usage du lin est connu depuis très, très longtemps. On peut remonter pour cela jusqu’à la période du Néolithique. Mais, plus près de nous, c’est, en effet, à partir des fibres de lin que l’on a fabriqué pour la première fois de la batiste.

La batiste, autre nom éponyme, est une toile très fine dont le tissage aurait été inventé par un tisserand du Cambrésis, nommé Baptiste, à l’orée du 13ème siècle. D’où son nom. Mais, l’intérêt du lin ne s’arrête pas à la fabrication de tissu.

Le lin est aussi une plante médicinale dont on utilise encore couramment les propriétés antioxydantes et apaisantes de ses graines.

 

Couleur Terracota

Signification couleur terracotta

 

Couleur jaune d’œuf

C’est quoi la bonne couleur jaune d’œuf ?

 

La couleur « éponyme », en bref

L’éponymie est un facteur important dans la signification d’une couleur. Elle reproduit, d’une certaine façon, dans la couleur qui vient d’un nom éponyme, les particularités de ce dernier.

S’il s’agit, par exemple, d’une couleur dont le nom éponyme vient d’une plante, on peut sans doute s’inspirer de la théorie des signatures pour en détailler le sens et la signification. D’autant plus que ces plantes ont, en général, des vertus médicinales avérées.

Rappelons que selon cette théorie :

Certaines plantes signeraient par leur apparence, l’organe pour lequel elles soigneraient le mal, que ce soit par leur forme ou leur couleur.

La couleur "éponyme", en bref
La couleur « éponyme », en bref

Paracelse, le célèbre médecin alchimiste Suisse du 16ème siècle, en a résumé le principe dans la formule latine suivante, facile à retenir :

Similia similibus curantur