La télévision en couleur : Toute une histoire !

La première mention de la télévision couleur apparaît dans un brevet allemand datant de 1904. Plus tard, en 1925, l’inventeur russe Vladimir K. Zworykin dépose également un brevet pour un système de télévision couleur entièrement électronique. Deux conceptions qui n’aboutiront pas à l’époque, mais qui restent perçues comme les premières propositions documentées de l’Histoire.

Il faudra attendre entre 1946 et 1950 pour que les laboratoires de recherche américains RCA n’inventent le premier système de télévision couleur électronique au monde. Un système réussi (enfin !), dont la RCA autorisera la diffusion commerciale le 17 décembre 1953.

La première mention de la télévision couleur apparaît dans un brevet allemand datant de 1904
La première mention de la télévision couleur apparaît dans un brevet allemand datant de 1904.

 

De CBS à la RCA

Mais n’allons pas trop vite. Avant le succès de la RCA (Radio Corporation of America), les chercheurs de CBS (Columbia Broadcasting System) dirigés par Peter Goldmark avaient inventé un système de télévision couleur mécanique basé sur les conceptions de John Logie Baird, datant de 1928. La Commission Fédérale des Communications avait d’ailleurs autorisé cette technologie comme norme nationale, et ce dès octobre 1950. Cependant, le système à l’époque était encombrant. La qualité de l’image était terrible et la technologie n’était pas compatible avec les anciens téléviseurs en noir et blanc.

CBS commence tout de même à diffuser en couleur sur cinq stations de la côte est en juin 1951. Alors la RCA riposte, et entreprend d’intenter une action en justice afin d’arrêter la diffusion publique des systèmes basés sur CBS. Une partie jouée d’avance si l’on considère qu’à l’époque, environ 10,5 millions de téléviseurs noir et blanc (la moitié des téléviseurs RCA) avaient été vendus au public alors que très peu de téléviseurs en couleur avaient trouvé preneur. Et puis la guerre de Corée éclate, interrompant elle aussi le développement de cette nouvelle technologie. La course du système CBS s’arrête là.

De quoi donner à la RCA le temps de concevoir une meilleure télévision en couleur, basée sur le brevet d’Alfred Schroeder de 1947, pour une technologie axée sur les tubes à rayons cathodiques. Compatible avec les téléviseurs en noir et blanc, le système est approuvé par la FCC fin 1953. Les ventes de téléviseurs couleur RCA commencent en 1954.

 

Une brève chronologie de la télévision couleur

Les premières émissions télévisées en couleur ne peuvent être conservées que via le processus de kinéscope noir et blanc introduit en 1947.
En 1956, la NBC commence à avoir recours aux films couleur pour retarder certaines de ses émissions en couleur en direct. La société Ampex fabrique un magnétoscope couleur en 1958, que la NBC utilisera pour enregistrer An Evening With Fred Astaire. La plus ancienne bande vidéo couleur du réseau encore existante.
En 1958, le président Dwight D. Eisenhower visite la station NBC à Washington DC et prononce un discours sur les mérites de cette nouvelle technologie. Son discours est enregistré en couleur et une copie est remise à la Bibliothèque du Congrès.
Il faudra toutefois attendre la première de Walt Disney’s Wonderful World of Color en septembre 1961 pour que les consommateurs envisagent sérieusement d’acheter des téléviseurs couleur.

Walt Disney's Wonderful World of Color
Walt Disney’s Wonderful World of Color.

Les stations et réseaux de télédiffusion de la plupart des régions du monde passent du noir et blanc à la transmission couleur entre les années 1960 et 1970. Et au début des années 1980, le noir et blanc subsiste encore dans certaines zones, sous forme de petits ensembles portables à moindre coût. La couleur et ses formidables possibilités se sont largement démocratisées.

 

Les premières émissions de télévision en couleur

Aux États-Unis, l’émission Première mettait en vedette des célébrités telles que Ed Sullivan, Garry Moore, Faye Emerson, Arthur Godfrey, Sam Levenson, Robert Alda et Isabel Bigley. Beaucoup d’entre eux animèrent d’ailleurs leurs propres émissions un peu plus tard dans les années 1950. Diffusé de 16h35 à 17h34,  le premier programme est un succès malgré des couleurs parfois non conformes à la réalité.

Le 27 juin 1951, CBS apporte sa pierre à l’édifice en diffusant la première série télévisée en couleur, The World Is Your! avec Ivan T. Sanderson. Naturaliste écossais, Sanderson relatait dans le programme ses souvenirs de voyages et les observations réalisées. L’émission est diffusée tous les soirs de semaine, de 16 h 30 à 17 h. Deux mois plus tard, CBS surenchère en diffusant le premier match de baseball en couleur. Celui-ci oppose alors les Brooklyn Dodgers aux Boston Braves. Les Braves l’emportent 8-4.

"La couleur n'a aucun sens pour l'intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité." Eugène Delacroix
« La couleur n’a aucun sens pour l’intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité. » Eugène Delacroix

 

Et malgré ces premiers succès, l’adoption de la télévision couleur se fait lente. Il faut attendre les années 1960 pour que le public ne commence à s’y intéresser sérieusement. Et les années 1970 pour que le public américain n’achète plus de téléviseurs couleur que de téléviseurs noir et blanc. Les ventes de télévision en noir et blanc se poursuivront d’ailleurs jusque dans les années 1980.

 

Et en France ?

Commençons par le début. La première émission de télévision française est diffusée depuis le ministère des PTT (Postes, Télégraphes et Téléphones) le 26 avril 1935. L’image est en noir et blanc bien sûr, selon un procédé mis au point par Henri de France. À l’époque, seuls une centaine de foyers français sont équipés d’un poste de télévision. Contre 98% aujourd’hui ! Et puis la guerre s’installe et dès 1940, la radiodiffusion et la télévision françaises passent entre les mains des autorités allemandes en zone occupée.

Il faudra attendre le 1er octobre 1944 et la libération de Paris pour que les émissions de télévision soient diffusées en circuit fermé dans les studios de télévision de Cognacq-Jay. Fin 1945, le sommet de la Tour Eiffel réquisitionné par les troupes américaines est restitué à la France. Et les émissions de télévision reprennent dans leur intégralité, toujours en noir et blanc.

Le 8 février 1949 est fondée la Radiodiffusion-Télévision Française (RTF), à qui l’on confère le monopole sur la diffusion radiophonique et télévisée en France. Le premier journal télévisé, créé par Pierre Sabbagh fait son apparition quelques mois plus tard. Entrent en scène des personnalités telles que Gilbert Larriaga, Georges de Caunes, Pierre Tchernia, Claude Loursais ou Denise Glaser, au fil de reportages commentés en direct et en voix-off. 3000 télévisions sont alors réparties sur le territoire.

Et puis, en 1964, la RTF cède la place à l’Office de Radiodiffusion-Télévision Française. Oui, mais la couleur dans tout ça ? On y arrive, pas d’inquiétude !

 

Un passage progressif à la télévision couleur…

1967, nous y voilà. A partir du 1er octobre, la couleur s’invite dans les émissions de télévision françaises. Juste à temps pour les Jeux de Grenoble. Les foyers équipés de téléviseurs adaptés peuvent d’ores et déjà en profiter. Le passage du noir et blanc à la couleur se fait en direct sur la 2ème chaîne, avec une allocution du ministre de l’information, Georges Gorse. La première chaîne, ancêtre de notre TF1, restera en noir et blanc durant de nombreuses années avant de voir la couleur s’inviter progressivement à partir du milieu des années 70.

1983 marquera la couverture nationale complète de la couleur, sur toutes les chaînes et toutes les émissions !

… accueilli timidement par les Français

Reine des médias, peut-être ! Du moins dans les années 1970. Mais à cette époque, c’est bien en noir et blanc qu’on la préfère. Malgré 10 000 appareils répartis à travers le pays, seuls 0,5% d’entre eux sont adaptés à la couleur. En comparaison, la télévision couleur compte déjà pour 15% en Grande-Bretagne, et 25% des appareils aux États-Unis. Il faut dire qu’à la fin des années 60, elle coûte encore près de 6000 francs. Une vraie fortune ! Et un plaisir superflu, lorsque le noir et blanc n’empêche en rien de profiter des grands événements sportifs ou du premier pas de l’Homme sur la Lune.

Et puis, les grèves de la fin de la décennie, impulsées par mai 68, permettront de faire joliment baisser les prix. 4000 francs. Peu mieux faire, mais c’est un début ! 3600 francs autour de Noël de la même année ? Oui… mais toujours non.

1970 : les Français boudent la télévision couleur !
1970 : les Français boudent la télévision couleur !

 

Finalement, le prix ne semble pas être l’unique explications à ce désamour. Les Français sont intimidés par la couleur. La télévision moderne leur semble fragile, et destinée à sombrer bien vite dans les méandres de l’obsolescence. En tant pis si les constructeurs assurent qu’il n’y a pas plus de panne sur un téléviseur couleur que sur un téléviseur en noir et blanc !

Mal informés, les Français ne mesurent pas tout à fait ce que le passage à la couleur peut leur apporter. Et puis, dans cette grande aventure, c’est la 2ème chaîne qui mène la danse. Une chaîne perçue comme de moindre importance, où sont regroupés pêle-mêle les programmes dont n’a pas voulu la 1ère. Le journal 24 heures dirigé par Jacqueline Baudrier, les émissions incontournables que furent Les dossiers de l’écran ou l’Invité du dimanche ou les documentaires permettent finalement à la chaîne de se faire une place.

La 2 sera culturelle, ludique, dédiée tant au grand public qu’aux enfants. Et en couleurs s’il vous plaît !

 

Une installation durable

Et puis, comme toutes les grandes innovations, la télévision couleur finit par trouver son public et par marquer un tournant dans la société. En 1970 déjà on fabrique plus de téléviseurs en couleur qu’en noir et blanc. Bonjour programmes en continu, débats présidentiels et événements historiques retransmis à travers le monde entier. La télévision s’est depuis invitée dans pratiquement tous les foyers, parfois en plusieurs exemplaires. Voilà qu’elle côtoie téléphones, tablettes et ordinateurs au point de se laisser parfois distancer. Elle s’accroche pourtant, et nous réserve peut-être encore quelques jolies surprises !

Rate this post
  • le maquillage de cinéma, télévision, photographie, scène, beauté toutes couleurs de peaux: histoire du maquillage, maquillage femmes et hommes , effets spéciaux, exercices et lexique anglais.
  • La Guerre des trônes, la véritable Histoire de l'europe-Saison 4
    La Guerre des trônes Saison 4 DVD
  • GEMMII Dr Who Classic TV Show Affiche Impressions sur Toile Tardis Nous Sommes Toutes Des Histoires Dans La Fin Dictionnaire Page Art Peinture Image 30x50cm Sans Cadre
    1:【Photo sur Toile Matériau】 Le produit utilise une toile professionnelle et des matériaux de peinture professionnels, qui l'empêcheront de se décolorer et de se décolorer pendant longtemps, respectueux de l'environnement et propre. Beau travail et couleur vive, imperméable et résistant à l'humidité. 2:【Facile à installer】 : il y a un espace vide sur le bord de la peinture, sans cadre, vous pouvez choisir votre cadre préféré à installer. Vous pouvez le mettre dans votre salon, chambre à coucher, cafétéria, librairie, hôtel, sale, galerie, cuisine, salle de bain, place, restaurant, etc. Pour créer une meilleure ambiance intérieure. 3:【 Image exquise 】 : Tableaux Murales Durables,Le texture de la peinture est raffiné et durable. cette peinture décorative utilise une toile de toile de haute qualité, les machines importées sont utilisées dans le processus d'impression et l'encre de haute qualité est utilisée pour la pulvérisation, donc l'image finie est claire,riche en détails et forte dans la décoration. 4:【Choix de cadeaux personnalisés】: Nos peintures murales sur toile font également des cadeaux uniques, c'est une surprise formidable et inattendue.Un cadeau parfait pour vos parents et amis. 5:【100% heureux garanti】: Achetez en toute confiance car nous avons un service client exceptionnel S'il y a un problème de qualité avec le produit, n'hésitez pas à nous contacter, nous ne vous laisserons jamais tomber.Si vous êtes très satisfait du produit que vous avez reçu, veuillez laisser de bons commentaires. Parce que ce sera un encouragement.
  • Tout ce qui brille
  • Le Château des Oliviers-L'intégrale
    Réalisateur : Gessner Nicolas Support : DVD Public : TOUT PUBLIC Durée : 11h
  • QONDA Décoration rétro en fer pour la maison, modèle de bus, décoration de salon, meuble TV, meuble à vin, décoration de sculpture, modèle 16,4 x 6,5 x 9,4 cm, rouge (couleur : vert)
    Modèle de bus rétro en métal - Décoration de maison - Accessoire de photographie fait à la main - Véhicule de collection fait à la main - C'est un superbe travail à la maison dans le spectacle - Ces charmants ornements seront également un beau cadeau. Fer fabriqué avec la technologie de peinture, avec un certain sens de l'histoire et de l'âge. Ce qui en fait un véhicule préféré de superbes jouets pour enfants. Bon cadeau pour l'anniversaire d'un ami ou des vacances, des réunions et d'autres occasions. . Il est utilisé pour la décoration de la maison, les jouets pour enfants et même les accessoires de photographie. Souvenirs d'enfance, ajoutant une atmosphère chaleureuse à toute la famille. Peut être utilisé comme cadeau exquis pour un ami, mais aussi comme décoration de maisons, pubs, clubs, magasins et autres. S'adapte parfaitement à une bibliothèque, une nappe fine. Design d'art abstrait, hiérarchie claire, profil de ligne tendance concis, excellent sens tridimensionnel de texture forte, profitez de la beauté de la vie, pour rendre votre maison simple et personnalisée. . Spécifications : taille : longueur 16,5 cm, largeur 6,5 cm, hauteur 9,5 cm. Matériau : fer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *